Suite aux attentats de Paris - « J’ai peur des terroristes, mais la liberté fait encore plus peur aux terroristes » Fred Benaglia pour Astrapi

Notre pays vient d’être frappé d’une série d’attentats d’une incroyable barbarie faisant près de 130 victimes et de très nombreux blessés. C’est avant tout la jeunesse de notre pays qui a été touchée. Nos pensées et notre compassion s’adressent particulièrement à leurs familles et à leurs proches. Les mots sont bien pauvres, mais ne nous laissons pas entrainer dans des amalgames mortifères et des discours de haines aveugles.

Nous ne sommes pas en guerre, le terrorisme n’a ni patrie ni nationalité. Ceux qui ont commis ces attentats ne pourront nous voler notre liberté et notre foi en la démocratie. Que notre tristesse et notre colère, quand bien même bien légitimes, ne leur donnent raison.

Quelle que soit notre couleur de peau, nos croyances, la commune ou le quartier où nous habitons, dans nos diversités, nous partageons les mêmes espérances, les mêmes difficultés, des joies et des peines qui nous rendent humains et vivants . Le vivre ensemble est non seulement possible mais il est aussi nécessaire dans les circonstances actuelles. En tant que citoyens, faisons face ensemble et restons vigilants tout en étant fraternels. Le collectif citoyens fraternels 92 porte le désir, plus que jamais, non pas de céder à la haine et à la peur, mais d’une réelle ambition de vivre ensemble à travers de simples rencontres, des projets développées par nos associations ou à l’initiative de chacun. Que l’élan de tous devienne un moteur pour chacun.

 

Copyright CHAUNU.FR - "Les larmes de Paris" après les attentats du 13 novembre 2015

Écrire commentaire

Commentaires : 0